Installer NextCloud sur un hébergement mutualisé Perso chez OVH

Dans ce tuto, nous allons installer NextCloud version 24.0.0.12 dans un hébergement mutualisé OVH de type ‘perso’.

NextCloud est un applicatif écrit en PHP et il utilise une base de données pour pouvoir fonctionner.

L’hébergement mutualisé Perso OVH dispose de 100 GB d’espace disque, dont on va utiliser ½ GB pour NextCloud lui-même, et une base de données MySQL de 200 MB dont environ 10 MB vont être utilisés dès le départ par NextCloud.

L’installation présuppose que vous êtes familier avec les hébergements OVH, et qu’il n’y a pas déjà une installation NextCloud dans cet hébergement.

Vous êtes supposé être capable de :

  • créer un nouveau site via la page ‘multisite’ de l’espace client,
  • activer un certificat SSL sur ce site
  • utiliser un client FTP comme FileZilla,
  • utiliser le protocole sftp plutôt que ftp,
  • créer une base de données MySQL
  • ou utiliser une base existante et en récupérer le mot de passe

Afin de ne pas alourdir inutilement le texte, les instructions qui y sont relatives pourront être concises.

Pour cet exemple, j’ai même utilisé l’hébergement Perso d’un autre domaine que celui qui nous intéresse:

Ce hébergement existe depuis 2008, ce qui explique la présence de fichiers portant cette date.

Voici la liste des fichiers via FTP:

On peut y voir ‘www’ et ‘drive’, qui sont les ‘dossiers racine’ des deux sites hébergés sur cet hébergement.

J’ai aussi créé ‘drivedata’ qui est destiné à contenir les fichiers utilisateur de NextCloud. Je recommande que ce répertoire ne se trouve dans aucun des dossiers racine des sites hébergés. Ainsi aucun site n’y a accès, en-dehors de NextCloud ou d’une autre application PHP hébergée.

Passons aux préparatifs sérieux.

Configurez l’hébergement avec la version la plus récente de PHP, actuellement stable64 et PHP 8.1.

Configurez le multi-site, afin que votre cloud ait une adresse unique (p.ex. drive.example.com mais pas www.drive.example.com)

N’activez pas le firewall. Activez les logs séparés ou non, selons vos désirs. Activez SSL, puis allez dans la page générale pour regénérer le certificat.

Téléchargez depuis https://nextcloud.com/install/#instructions-server

Vous allez recevoir un téléchargement du fichier ‘latest.zip’ (143 MB à la date de rédaction 15/05/2022, version 24.0.0.12).

Dézippez-le : 346 MB, 19500 fichiers et 3200 dossiers.

Il faut maintenant ‘pousser’ tout le contenu dans votre hébergement FTP, dans le répertoire /drive si vous avez suivi mon exemple. Ca prendra “un certain temps” ou “un temps certain”. A la fin vous aurez ceci :

Pendant que ça copie, vous pouvez préparer la base de données.

Vous devez être en possession de 4 paramètres (adaptez nomdelabase):

  • serveur: nomdelabase.mysql.db
  • base de données: nomdelabase
  • utilisateur: nomdelabase
  • mot de passe: vous seul le connaissez

Si cette base existe déjà (par exemple pour un site WordPress déjà présent) voyez dans les fichiers de configuration quels sont ces 4 paramètres (dans le cas de WordPress, vous pouvez consulter wp-config.php). Ne changez pas le mot de passe via l’espace client, car vous rendriez ce site inopérant.

Maintenant, lorsque la copie est terminée, vous pouvez visiter votre site en appelant son adresse définitive dans un navigateur (avec votre nom de domaine et https)

Vous devrez préciser une série d’informations ET ABSTENEZ-VOUS D’APPUYER sur ENTER ou de cliquer OK tant qu’on n’a pas rempli tous les champs:

  • login et mot de passe du futur admin
  • sélection de MySQL/MariaDB –> complétez les 4 paramètres nécessaires
  • sélection du répertoire data (je conseille /drivedata plutôt que /drive/data, voyez plus haut)

L’installation commence, et se termine sur un magnifique “Gateway Timeout”.
Attendre 5 minutes et se reconnecter à l’adresse du site.
Tout semble être là et parfaitement opérationnel.

Connectez-vous avec le compte admin.

Dans les réglages:

  • Administration > Paramètres de base, serveur e-mail: mode d’envoi “Sendmail”
  • Personnel > Informations personnelles > mettre une adresse mail > vous devriez recevoir un mail
  • Applications (depuis le menu à droite) > Pack d’applications
    Eventuellement ajouter “Calendar” et “Contacts”.
  • Aller dans la gestion des utilisateurs ; créer un ou des groupes ordinaires et créer des utilisateurs non privilégiés dans ce groupe.
  • A partir de maintenant traviller exclusivement avec ces utilisateurs non privilégiés.

L’installation n’a pas été testée en profondeur dans des conditions réelles.

Considérez ceci comme une facilité à usage personnel.

N’allez jamais construire un cloud dans un tel hébergement web mutualisé, et qui deviendrait peu à peu un élément critique pour votre activité professionnelle.

Lors de mes essais, j’ai pu charger plusieurs centaines de photos et des vidéos pesant jusqu’à plus de 260 MB, alors que phpinfo() me dit: post_max_size 130M et upload_max_filesize 128M. C’est encourageant.

Bientôt la version de MySQL 5.6 proposée par OVH ne sera plus supportée par NextCloud, un jour ce sera autre chose, etc.

Sachez aussi qu’en ultime recours, vous trouverez :

  • les fichiers dans le répertoire ftp /drivedata
  • les événements Calendar sont dans la table `oc_calendarobjects`, dans le champ [blob] calendardata
  • de même les contacts se trouvent dans la table `oc_cards`, dans le champ [blob] carddata

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Bad Behavior has blocked 358 access attempts in the last 7 days.