Croisière(s) plongée en Egypte – Oceanos – Nautile Evo – SIP Plongée Bruxelles

Je vais faire un très bref compte rendu sur les deux derniers voyages plongée en 2018 et 2019 en Mer Rouge, Egypte. Ces voyages ont été organisés par notre club SIP Plongée et en particulier Pierre qui en a pris l’intiative.

2018

Sur l’ Oceanos, croisière Sud. Très chouette croisière, excellent bateau, tous les souvenirs sont dans ma tête car j’ai noyé mon Lumix le deuxième jour (et pour retourner le couteau dans la plaie nous avons eu la visite d’un Longimanus alors que mon appareil barbotait dans son caisson) . J’ai terminé la semaine en faisant quelques films sympa avec ma Gopro3.

2019

Sur le Nautile Evo, nous étions 25 plongeurs pour une dizaine de membres d’équipage et 3 instructeurs. Le groupe étant auto-encadré les instructeurs étaient plutôt des guides / conseillers quand ils nous accompagnaient sous l’eau.

Sur cette croisière BDE (Brothers-Daedalus-Elphinstone), nous avons eu des prestations au top. La météo a été très calme et nous avons pu faire nos 16 plongées. Les marteaux se sont malheureusement fait désirer.

Je vous partage quelques photos (mais pas celles montrant les autres participants, RGPD oblige). Ce sont les premières photos en voyage plongée avec mon nouvel appareil Sony RX100 (voir ici).

Après le voyage j’ai pris l’initiative de collecter et redistribuer toutes les photos que les participants ont bien voulu partager. Méthode pour corriger les heures et mettre les dates et heures dans les noms de fichier: voir ici.

 

 

Robot Tondeuse Worx WG791E – erreur de conception ? matériaux de mauvaise qualité ? obsolescence programmée ?

En juillet 2015 j’ai fait l’acquisition d’un robot tondeuse de marque WORX, modèle WG791E.

Nous l’avons surnommé Pacman, parce que ça lui va bien.

Trois mois plus tard il tombait déjà en panne totale, car malgré le capteur de pluie cet imbécile continuait à tondre même sous notre drache nationale (pluie abondante en belge). Du coup il a pris l’eau, et l’électronique ou bien les moteurs, n’ont pas trop apprécié.

Retour en réparation chez Teknihall qui me l’a remis en état sous garantie, enfin presque. Il y avait plusieurs vis qui n’avaient pas été serrées, et un truc bidule (*) se baladait dans l’appareil. Depuis la réparation, Pacman suit des trajectoires courbes mais il tond. Sans doute un moteur de roue provenant d’un autre lot.

Depuis lors j’ai subi une deuxième panne, le transfo de la base de recharge est mort sans raison apparente. Il a été remplacé sous garantie.

Cette semaine, Pacman est devenu fou. Il a commencé à tondre en-dehors du périmètre câblé, en cognant tous les obstacles, heureusement sans aller couper les fleurs, ensuite il déclarait être en-dehors de sa zone de travail ; puis en lui demandant de retourner à sa base il s’est mis à tourner en rond, tout perdu.

J’ai eu l’impression q’en manipulant la coque de l’appareil, son diagnostic “hors zone de travail” changeait, comme s’il y avait un mauvais contact dans un capteur. Tout compte fait, je préfère ça qu’une panne totale de l’électronique.

Allons-y pour un démontage en bonne et due forme.

Très vite je suis interpellé par le mauvais état d’un caoutchouc qui devrait protéger une nappe de câbles, depuis le connecteur de recharge jusqu’au châssis. D’autant plus que ce connecteur contient 2 petits cubes coulés dans de la résine, qui doivent être les détecteurs pour se positionner par rapport au fil de périmètre.

Je continue le démontage. Il y a un paquet de vis, c’est assez logique, il faut parfois bien chercher surtout s’il y a des restes d’herbe. 8 vis autour du bloc moteur sont un peu plus petites. Il faut retirer le plateau des lames (3 vis sur une plaque ronde). Il faut retirer le couvercle transparent, pour cela extraire la goupille au milieu de l’axe. Toutes les vis qu’on voit peuvent être retirées, même s’il y en quelques unes qu’on aurait pu éviter de retirer.

Le caoutchouc de cette gaine de câble tombe en lambeaux après moins de 4 ans. Il n’est pas exposé au soleil. J’estime que ce n’est pas normal. Vice de conception ? Vice de matériaux ? C’est fait exprès ?

Tout contre ce câble, se trouve un aimant. Il est certainement associé à un capteur à l’intérieur de la tondeuse pour détecter soit un choc, soit le soulèvement de l’appareil. Cet aimant n’est qu’un tas de rouille. Ici aussi, j’estime que ce n’est pas normal. Vice de conception ? Vice de matériaux ? C’est fait exprès ?

Finalement, comme on peut le voir plus haut, la panne était bien due à un fil gris sectionné à l’intérieur de ce tube en caoutchouc. Ce fil gris fait partie du sysème de positionnement, ce qui explique le comportement erratique.

Je coupe les 5 fils restants à cet endroit, j’allonge d’environ 8 centimètres en soudant 6 fils complémentaires, des gaines thermorétractables individuelles puis enrobage dans de la toile isolante et ajout d’une paire de colsons.

 

 

 

 

 

 

 

Remontage et test de tonte. Pacman est réparé. Le nouveau câble plus long souffre moins des torsions infligées par les mouvements de la carrosserie lors les chocs contre des obstacles, ou retours dans sa base.

(*) Le truc bidule qui se baladait depuis 2015, c’était un morceau de tore en ferrite qui ne vient pas de mon appareil.

 

 

 

Bad Behavior has blocked 1165 access attempts in the last 7 days.