Rhââ ! Un bad-block !

Bonjour,

Ca fait un paquet d’années que je fais mes backups vers un petit serveur dédié équipé d’un disque de 2 TB (Kimsufi offre spéciale décembre 2012). (lire ce que j’avais écrit à cette époque)

Le disque a déjà crashé une fois dans le passé, et il a été remplacé, ce qui m’a valu de tout réinstaller.

Grâce à une surveillance automatique des paramètres S.M.A.R.T. les signes avant-coureurs m’avaient permis de prendre mes dispositions.

Et maintenant, voilà qu’il y a de nouveau un bad-block.

D’expérience, si un block est illisible ça vaut la peine de réécrire à cet endroit sur le disque. Soit le contrôleur arrive à écrire à cet endroit qui redevient utilisable, soit il réalloue le bloc dans une réserve. Dans les deux cas le disque est à nouveau propre pour l’operating system.

J’avais plus de 100 GB de libre sur un autre serveur. Et par chance le bad block se trouve dans la petite partition Linux et non dans la grosse partition /home.

Voici comment j’ai procédé. L’autre serveur (l’un et l’autre se trouvent de part et d’autre de l’Atlantique) a pu accueillir les sauvegardes.

root@srv4:~# df
Filesystem 1K-blocks Used Available Use% Mounted on
/dev/root 20026236 12384660 6601244 66% /
devtmpfs 2009980 0 2009980 0% /dev
tmpfs 2010508 0 2010508 0% /dev/shm
tmpfs 2010508 9760 2000748 1% /run
tmpfs 5120 0 5120 0% /run/lock
tmpfs 2010508 0 2010508 0% /sys/fs/cgroup
/dev/sda3 1902052484 937731384 867679412 52% /home

 

# fdisk /dev/sda
Command (m for help): p
Disk /dev/sda: 1.8 TiB, 2000398934016 bytes, 3907029168 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 512 bytes
I/O size (minimum/optimal): 512 bytes / 512 bytes
Disklabel type: gpt
Disk identifier: A811DA9B-19C7-46A3-BA18-8770041AD73C

Device Start End Sectors Size Type
/dev/sda1 40 2048 2009 1004.5K BIOS boot
/dev/sda2 4096 40962047 40957952 19.5G Linux filesystem
/dev/sda3 40962048 3905974271 3865012224 1.8T Linux filesystem
/dev/sda4 3905974272 3907020799 1046528 511M Linux swap

 

Le bad block se trouvant dans la partition Linux, il faut impérativement booter sur un live-CD ou via le réseau. Chez OVH un environnement “rescue” est proposé. Je n’ai utilisé que le mode “command-line”.

Sauvons tout ce qu’il y a moyen, y compris la table de partition, la partition boot gpt, puis la partition /root linux.

root@rescue:~# dd if=/dev/sda bs=512 count=40| ssh user@srv3.dmmail.eu "cat > srv4.sda.0-40.dd.raw"
40+0 records in
40+0 records out
20480 bytes (20 kB) copied, 0.000505364 s, 40.5 MB/s
user@srv3.dmmail.eu's password:
root@rescue:~# dd if=/dev/sda bs=512 count=4096| ssh user@srv3.dmmail.eu "cat > srv4.sda.0-2048.dd.raw"
4096+0 records in
4096+0 records out
2097152 bytes (2.1 MB) copied, 5.57779 s, 376 kB/s
root@rescue:~# dd if=/dev/sda1 bs=512 | ssh user@srv3.dmmail.eu "cat > srv4.sda1.dd.raw"
2009+0 records in
2009+0 records out
1028608 bytes (1.0 MB) copied, 5.66955 s, 181 kB/s
root@rescue:~# dd if=/dev/sda2 bs=512 | ssh user@srv3.dmmail.eu "cat > srv4.sda2.dd.raw"
i/o error

Arrêt prématuré: ce fichier dump est incomplet. Il faut recommencer, en passant outre les bad blocks. (option conv=noerror,sync de la commande dd)

root@rescue:~# dd if=/dev/sda2 bs=512 conv=noerror,sync| ssh user@srv3.dmmail.eu "cat > srv4.sda2.dd.raw"

Une copie supplémentaire qui permettra de retrouver quel est le fichier manquant (celui affecté par le bad block)

# find . -print |cpio -ocBv | ssh user@srv3.dmmail.eu "cat > srv4.sda2.cpio.raw"

Etonamment pas de message d’erreur. Il n’y a probablement aucun fichier impacté. Le file system ext4 a dû marquer ce bloc, mais je n’ai pas cherché.

Réécriture complète de tous les blocks de la partition en question, au moyen de l’utilitaire approprié

# badblocks -w /dev/sda2

A nouveau pas de message d’erreur

Récupération

# ssh user@srv3.dmmail.eu cat srv4.sda2.dd.raw| dd of=/dev/sda2

Test:

# mount /dev/sda2 /mnt
cd /mnt ; ls ; du -sh * ; cd / ; umount /mnt

tout est là

# fsck -pvcf /dev/sda2
fsck from util-linux 2.25.2
/dev/sda2: Updating bad block inode.

46964 inodes used (3.67%, out of 1281120)
 86 non-contiguous files (0.2%)
 63 non-contiguous directories (0.1%)
 # of inodes with ind/dind/tind blocks: 0/0/0
 Extent depth histogram: 41031/81/1
 3209273 blocks used (62.68%, out of 5119744)
 0 bad blocks
 ^^^^^^^^^^^^^^^^^^ yeah !
 1 large file

37606 regular files
 3338 directories
 15 character device files
 102 block device files
 2 fifos
 20 links
 5864 symbolic links (5696 fast symbolic links)
 28 sockets
------------
 46975 files

Le paramètre 197 Current_Pending_Sector est revenu à zéro.

# smartctl -a /dev/sda

...
Vendor Specific SMART Attributes with Thresholds:
ID# ATTRIBUTE_NAME FLAG VALUE WORST THRESH TYPE UPDATED WHEN_FAILED RAW_VALUE
 1 Raw_Read_Error_Rate 0x000b 100 100 016 Pre-fail Always - 0
 2 Throughput_Performance 0x0005 136 136 054 Pre-fail Offline - 80
 3 Spin_Up_Time 0x0007 100 100 024 Pre-fail Always - 486
 4 Start_Stop_Count 0x0012 100 100 000 Old_age Always - 7
 5 Reallocated_Sector_Ct 0x0033 100 100 005 Pre-fail Always - 0
 7 Seek_Error_Rate 0x000b 100 100 067 Pre-fail Always - 0
 8 Seek_Time_Performance 0x0005 145 145 020 Pre-fail Offline - 24
 9 Power_On_Hours 0x0012 098 098 000 Old_age Always - 14717
 10 Spin_Retry_Count 0x0013 100 100 060 Pre-fail Always - 0
 12 Power_Cycle_Count 0x0032 100 100 000 Old_age Always - 7
192 Power-Off_Retract_Count 0x0032 100 100 000 Old_age Always - 604
193 Load_Cycle_Count 0x0012 100 100 000 Old_age Always - 604
194 Temperature_Celsius 0x0002 166 166 000 Old_age Always - 36 (Min/Max 16/47)
196 Reallocated_Event_Count 0x0032 100 100 000 Old_age Always - 0
197 Current_Pending_Sector 0x0022 100 100 000 Old_age Always - 0
198 Offline_Uncorrectable 0x0008 100 100 000 Old_age Offline - 0
199 UDMA_CRC_Error_Count 0x000a 200 200 000 Old_age Always - 0




ATA Error Count: 47 (device log contains only the most recent five errors)
Error 47 occurred at disk power-on lifetime: 14714 hours (613 days + 2 hours)
 When the command that caused the error occurred, the device was active or idle.

J’espère juste qu’on est reparti pour un bail, et que le problème ne va pas ressurgir trop vite.

J’avais entretemps envisagé d’utiliser Amazon Cloud Drive pour m’affranchir des problèmes mécaniques, mais je me suis trouvé confronté à d’autres problèmes (manque d’accessibilité depuis un environnement Linux). Peut-être écrirai-je un article là-dessus mais rien n’est sûr.

J’ai donc renoncé à l’abonnement de test gratuit de 3 mois, après une demi-semaine.

Sur l’autre serveur j’ai ceci en réserve:

-rw-r--r-- 1 user user 2097152 Sep 10 17:00 srv4.sda.0-2048.dd.raw
-rw-r--r-- 1 user user 20480 Sep 10 16:59 srv4.sda.0-40.dd.raw
-rw-r--r-- 1 user user 1028608 Sep 10 17:01 srv4.sda1.dd.raw
-rw-r--r-- 1 user user 1456424960 Sep 10 19:57 srv4.sda2.cpio.raw
-rw-r--r-- 1 user user 20970471424 Sep 10 18:17 srv4.sda2.dd.raw

 

Posted in Internet niouzes, Serveurs, Utilitaires | Leave a comment

Avis aux mélomanes

L’Internet Archive scanne et met à disposition gratuite des vieux vinyles 78 Tours.

https://archive.org/details/78rpm

Chaque disque est lu avec plusieurs aiguilles différentes (sphérique, ellipitique, conique, …) et le téléchargement est possible en plusieurs formats, inclus FLAC 24-bit.

 

Posted in Informations générales, Internet niouzes | Leave a comment

Croatie – Les naufragés du vol HQ 1237 Dubrovnik-Bruxelles – Thomas Cook

Retour après une belle semaine de vacances en Croatie… L’avion qui nous ramène fait un aller-retour : HQ1236 Bruxelles-Dubrovnik et ensuite HQ1237 Dubrovnik-Bruxelles.

Sur le panneau d’affichage le vol HQ1237 est annoncé “delayed”. Nous suivons donc attentivement le tableau des départs à Bruxelles via le site internet de Brussels Airport. Il s’avèrera que cette information est restée la source la plus fiable et la plus précoce pendant toute la journée, pour savoir ce qui se passe avec “notre” avion.


Chronologie:
12 août 2017

  • 06:00 lever
  • 07:15 pickup à l’hôtel
  • 09:45 heure prévue pour le décollage de notre vol HQ1237
  • En raison de l’affichage, une importante partie des passagers n’a pas franchi le contrôle après avoir fait le check-in. Rien ne presse puisque l’avion est toujours à Bruxelles.
  • 10:20 décollage HQ1236 de Bruxelles annoncé à 12:30 – ceci sera retardé plusieurs fois.
  • 13:03 j’appelle le call center de Thomas Cook 02/400.34.22 qui est incapable de donner la moindre information utile à part “il faut attendre et lire les panneaux”. Merci. Super.
  • 14:05 j’appelle notre agence Neckermann via laquelle nous avons acheté ce voyage. La gérante nous conseille de franchir la sécurité si on veut recevoir des nouvelles (et un voucher pour le repas). On attend quand même dehors.
  • A plusieurs reprises je me suis rendu au comptoir d’information du hall des départs, les informations communiquées concordaient avec les départs affichés à Bruxelles et étaient donc inutiles.
  • 17:00 Vu le temps qui passe, on se dit qu’un autre avion pour Bruxelles pourrait être affrété. Une information d’origine inconnue circule qu’un avion pourrait être disponible entre Dublin et Manchester. On n’a vu personne de Thomas Cook ni de Neckermann de toute la journée. Nous décidons de passer le contrôle.
  • L’assistance de l’aéroport fournit des vouchers pour manger et boire (7€+7€+16€)
  • 18:21 Bruxelles affiche que le vol HQ1236 pour Dubrovnik est cancelled.
  • 19:20 On nous propose un bus pour Zagreb ! Haha le bon plan pour nous faire dormir dans un bus et pas à l’hôtel ! Bien essayé ! Mais on n’a toujours vu aucun représentant de la compagnie !
  • 20:45 Monsieur Olivier Ev. vient à notre rencontre. Il nous dit avoir passé toute la journée pour être autorisé à passer dans la zone sécurisée de l’aéroport. Cependant la moitié des passagers de l’avion était dans la zone non sécurisée pendant toute la journée, et personne ne l’a aperçu (même pas au comptoir d’information)
  • Une partie des passagers sera placée sur le vol Brussels Airlines du soir.
  • 22:25 Récupération des bagages
  • 22:45 Ingrid (de Neckermann aussi) est là aussi.
  • 23:05 Dispatch vers différents hôtels. La manière d’attribuer les hôtels est complètement loupée. Au lieu de faire l’attribution sur papier avant d’embarquer dans les bus, on nous a laissé charger les bagages dans les bus, puis décharger, changer, etc. Grosse désorganisation. Résultat: le chauffeur était passablement irrité.
  • 00:30 arrivée à l’hôtel Admiral. En fin de compte on s’est présenté à 13 personnes à l’hôtel alors qu’il avaient prévu d’en héberger 12. Ils ont géré cela en ouvrant leur grande suite.

13 août 2017

  • 13:00 pickup à l’hôtel. Le timing n’est pas tenable pour le chauffeur. Il faut un quart d’heure de plus. Comme nous sommes tous prêts, on part à 12:45.
  • 14:20 arrivée à l’aéroport. Olivier fait un briefing clair et précis. Tout le monde rentrera aujourd’hui à Bruxelles. Vol DE1719 Split – Francfort que Thomas Cook a détourné par Dubrovnik puis vol Lufthansa LH1024 Francfort – Bruxelles.
  • 22:40 En attendant nos valises, photo de groupe et on dit au revoir à nos nouveaux compagnons.

Et maintenant ?

Selon http://europa.eu/youreurope/citizens/travel/passenger-rights/air/index_fr.htm on a droit à une indemnite en cas de retard.

Dans certains cas, la compagnie qui assure le vol peut être différente de celle auprès de laquelle vous avez acheté votre billet. En cas de problème, seule la compagnie qui assure le vol peut être tenue responsable.

Selon http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?uri=CELEX:32004R0261&from=EN

Retards

1. Lorsqu’un transporteur aérien effectif prévoit raisonnablement qu’un vol sera retardé par rapport à l’heure de départ prévue:

a) de deux heures ou plus pour tous les vols de 1500 kilomètres ou moins, ou

b) de trois heures ou plus pour tous les vols intracommunautaires de plus de 1500 km et pour tous les autres vols de 1500 à 3500 km, ou

c) de quatre heures ou plus pour tous les vols qui ne relèvent pas des points a) ou b),

les passagers se voient proposer par le transporteur aérien effectif:

i) l’assistance prévue à l’article 9, paragraphe 1, point a), et paragraphe 2, et

ii) lorsque l’heure de départ raisonnablement attendue est au moins le jour suivant l’heure de départ initialement annoncée, l’assistance prévue à l’article 9, paragraphe 1, points b) et c), et

iii) lorsque le retard est d’au moins cinq heures, l’assistance prévue à l’article 8, paragraphe 1, point a).

2. En tout état de cause, cette assistance est proposée dans les limites fixées ci-dessus compte tenu de la distance du vol.

Article 7

Droit à indemnisation

1. Lorsqu’il est fait référence au présent article, les passagers reçoivent une indemnisation dont le montant est fixé à:

a) 250 euros pour tous les vols de 1500 kilomètres ou moins;

b) 400 euros pour tous les vols intracommunautaires de plus de 1500 kilomètres et pour tous les autres vols de 1500 à 3500 kilomètres;

c) 600 euros pour tous les vols qui ne relèvent pas des points a) ou b).

Pour déterminer la distance à prendre en considération, il est tenu compte de la dernière destination où le passager arrivera après l’heure prévue du fait du refus d’embarquement ou de l’annulation.

3. L’indemnisation visée au paragraphe 1 est payée en espèces, par virement bancaire électronique, par virement bancaire ou par chèque, ou, avec l’accord signé du passager, sous forme de bons de voyage et/ou d’autres services.

Article 9

Droit à une prise en charge

1. Lorsqu’il est fait référence au présent article, les passagers se voient offrir gratuitement:

a) des rafraîchissements et des possibilités de se restaurer en suffisance compte tenu du délai d’attente;

b) un hébergement à l’hôtel aux cas où:

– un séjour d’attente d’une ou plusieurs nuits est nécessaire, ou

– lorsqu’un séjour s’ajoutant à celui prévu par le passager est nécessaire;

c) le transport depuis l’aéroport jusqu’au lieu d’hébergement (hôtel ou autre).

Article 12

Indemnisation complémentaire

1. Le présent règlement s’applique sans préjudice du droit d’un passager à une indemnisation complémentaire. L’indemnisation accordée en vertu du présent règlement peut être déduite d’une telle indemnisation.

2. Sans préjudice des principes et règles pertinents du droit national, y compris la jurisprudence, le paragraphe 1 ne s’applique pas aux passagers qui ont volontairement renoncé à leur réservation conformément à l’article 4, paragraphe 1.

Article 13

Droit à la réparation des dommages

Lorsqu’un transporteur aérien effectif verse une indemnité ou s’acquitte d’autres obligations lui incombant en vertu du présent règlement, aucune disposition de ce dernier ne peut être interprétée comme limitant son droit à demander réparation à toute personne, y compris des tiers, conformément au droit national applicable. En particulier, le présent règlement ne limite aucunement le droit du transporteur aérien effectif de demander réparation à un organisateur de voyages ou une autre personne avec laquelle le transporteur aérien effectif a conclu un contrat. De même, aucune disposition du présent règlement ne peut être interprétée comme limitant le droit d’un organisateur de voyages ou d’un tiers, autre que le passager avec lequel un transporteur aérien effectif a conclu un contrat, de demander réparation au transporteur aérien effectif conformément aux lois pertinentes applicables.

4. Les distances indiquées aux paragraphes 1 et 2 sont mesurées selon la méthode de la route orthodromique.

D’après http://europa.eu/youreurope/citizens/travel/passenger-rights/air/faq/index_fr.htm

Ai-je droit à une indemnisation uniquement pour un vol annulé ou également pour un vol retardé?
Pour les deux. Vous ne recevrez pas d’indemnisation si l’annulation/le retard était imputable à des circonstances exceptionnelles (conditions météorologiques, par exemple). Dans un tel cas, le transporteur doit quand même vous fournir une assistance (remboursement ou réacheminement) ainsi qu’un repas et/ou un hébergement pendant que vous attendez le réacheminement.

D’après https://www.timeanddate.com/worldclock/distances.html?n=1962&sort=1 et d’après https://fr.distance.to/Bruxelles/Dubrovnik,Dubrova%C4%8Dko-neretvanska-%C5%BEupanija,HRV

La distance à vol d’oiseau (great circle, orthodromique) entre Bruxelles et Dubrovnic est inférieure à 1500 km.

On doit s’attendre à pouvoir réclamer à Thomas Cook Airlines la somme de 250€ (ou 250€ + 250€ ?) par passager, car il n’y a pas de cas de force majeure. La réclamation est à adresser à Thomas Cook Airlines (transporteur) et non Neckermann (organisateur de voyages).

Obtenir d’autres dédommagements pourrait être possible. Là ça devient le jeu des avocats, par exemple ceux de https://www.vol-retarde.be/indemnisation-retard-avion (voir conditions générales ici: https://www.vol-retarde.be/conditions-generales/5/download)

Autres sites d’information:
SPF économie: http://economie.fgov.be/fr/consommateurs/Voyages/Protection_passagers_aeriens/retard_vol/
Test-Achats: https://www.test-achats.be/famille-prive/droits-des-consommateurs/dossier/droits-du-consommateur-en-cas-de-retard-dun-vol

Cet article est ouvert aux commentaires constructifs. N’hésitez pas à poster dans votre langue si vous le souhaitez. Pour éviter le spam dans les commentaires, ceux-ci font l’objet d’une vérification avant d’être publiés. Les commentaires sont visibles publiquement.

Frédéric

Posted in Informations générales | Leave a comment

Domotique, IoT, électronique connectée : ici ça dépasse les bornes !

J’ai acheté cette semaine un relais électronique SONOFF , en vente pour le moment pour 4,78€ frais de port compris, chez Banggood. (lien)Pas de notice, il faut lire un QR-code sur la boîte. Il y a deux autres QR-codes pour l’app iPhone et l’app Android.

Le manuel complet se trouve ici (lien lien)

Ca a l’air sympa, voilà enfin un accessoire facile à configurer, et ça fonctionne juste bien comme annoncé.

J’ai ouvert le boîtier pour constater que la qualité de réalisation est bonne. Ce n’est pas protégé contre l’humidité ou la pluie. Pour 5€ livré chez vous, c’est une bonne affaire.

_______________________________________________

Maintenant on va passer aux points négatifs et ils sont si nombreux que je vais m’abstenir d’utiliser ce gadget tel qu’il est.

  1. Il ne peut être piloté que via une application. Abandonnez l’idée d’un simple navigateur internet.
  2. Cette application fonctionne via un site centralisé hébergé sur Amazon AWS.
  3. Si plusieurs personnes doivent télécommander le même appareil, chacune doit installer l’app, créer un compte personnel et accepter une invitation de la part du propriétaire du relais.
  4. L’application testée dans sa version Android réclame les droits suivants pour pouvoir être installée: Device & App history, Location, Photos/Media/Files, Camera, Microphone, WiFI connection information, Device ID and Call History. Je vous invite à voir les captures d’écran qui expliquent mieux en détail les accès demandés.

    Lors de l’installation de l’app j’ai aussi dû créer un compte avec une classique validation de mon adresse e-mail. Je n’ai pas complété mon n° de téléphone qui était pourtant demandé. N’est-ce pas un peu beaucoup pour allumer ma lampe de jardin à distance ?
  5. Ensuite, comme toutes les communications passent par ce serveur centralisé, il, me sera impossible d’allumer ou éteindre cette lampe qui est tout près de moi, s’il n’y a pas d’internet, si le serveur central est arrêté par le vendeur, s’il se fait hacker, etc.

Etant donné l’intrusion grave dans ma vie privée, et la dépendance au bon fonctionnement d’internet et de l’infrastructure centralisée avec laquelle je n’ai aucune relation contractuelle, j’ai désinstallé aussitôt l’application. Le relais est devenu sans aucune utilité, tel qu’il est.

Cet appareil contient un microcontrôleur programmable ESP8266. L’internet regorge de projets pour reprogrammer la mémoire de ce microcontrôleur. Ca promet du plaisir … L’interface USB-Serial TTL est commandé…

Collection de liens:

Reprogram Sonoff Smart Switch with Web Server

MQTT -> http://www.hivemq.com/blog/how-to-get-started-with-mqtt

Hacking it -> https://wiki.almeroth.com/doku.php?id=projects:sonoff

ESPurna -> https://bitbucket.org/xoseperez/espurna/wiki/Home

Let’s Control It: https://www.youtube.com/watch?v=fN_QKOWvG1s
https://www.letscontrolit.com/wiki/index.php/ESPEasy

Update 10 novembre 2017: pourquoi il ne faut pas acheter un appareil qui est “possédé” par quelqu’un d’autre (et qui peut décider de bloquer son fonctionnement alors qu’il est en parfait état de marche même dans un environnement non relié à internet)
NEST: http://www.zdnet.com/article/nest-to-brick-revolv-smart-hubs-on-sunday-and-theres-nothing-owners-can-do-about-it/
LOGITECH: https://gizmodo.com/logitech-will-be-intentionally-bricking-all-harmony-lin-1820279591
https://arstechnica.com/gadgets/2017/11/logitech-to-shut-down-service-and-support-for-harmony-link-devices-in-2018/

Posted in Bricolage, Informations générales, Internet niouzes, Serveurs, Utilitaires | Leave a comment

Bye Bye Electrabel

Jusqu’il y a peu de temps je n’avais pas à me plaindre d’Electrabel.

Dans ma dernière facture de juin, j’ai constaté que je suis passé d’une tarification à prix fixe (contrat fix online) vers une tarification à prix variable, à effet rétroactif depuis le 1er janvier 2017, à des conditions beaucoup moins favorables. On a même une augmentation supérieure à 30% sur l’électricité de nuit !

Tout d’abord il convient de prendre garde: tous les échanges faits via leur site ne donnent pas lieu à l’envoi par mail d’une retranscription des échanges.
Il en est de même de la fonction “chat” avec un délégué. Donc si vous voulez garder une preuve de ce qui s’est dit, je vous conseille de faire les copier/coller nécessaires.

Prise de contact avec Electrabel le 31 mai.

Bonjour,
Concerne mes contrats 2 203 *** et 2 203 ***
Je constate que vous avez unilatéralement et sans mon accord changé la formule tarifaire, depuis un prix fixe vers un prix indexé, ceci à effet rétroactif depuis le 1er janvier.
Je vous invite à verifier et corriger cette erreur, et recalculer les deux factures.
Je vous remercie d’avance

Un délégué me téléphone et me prétend que j’ai été prévenu du changement de contrat avant la fin de l’année 2016.

C’est exact et en même temps mensonger, je retrouve un mail du 2 novembre qui dit texto:

Chère cliente, cher client,
Bonne nouvelle ! Nos prix de l’énergie baissent.
Vous profiterez automatiquement de ces prix avantageux pour votre nouvelle période contractuelle d’un an. Vous ne devez donc rien faire.
Découvrez votre avantage. Les détails de votre contrat sont également disponibles à tout moment sur votre Espace Client.

Suit un lien http: //p5trc.emv2.com/HP?b=Xf7uuQe93McvC….. avec un identifiant de tracking, et ce lien ne fonctionne pas.

Je réitère ma demande de continuer aux conditions du contrat que j’avais signé.

Comme mes questions sont précises, je reçois l’éternelle réponse “Nous étudions à l’heure actuelle votre plainte et vous garantissons que nous mettons tout en œuvre afin de vous apporter une réponse le plus rapidement possible.”… et un mois plus tard, toujours rien !

Le 29 juin j’ai donc chatté avec une aimable Fanny (prénom d’emprunt ?) et suite à cela le service facturation m’envoie copie d’une lettre datée du 30 novembre 2016 (mais que je n’avais jamais vue avant aujourd’hui) dénommée “vos nouveaux prix” … voici comment est expliqué le tarif:

Comment ces nouveaux prix Direct sont-ils calculés ?
Les prix Direct ci-dessus sont calculés selon la méthodologie définie dans la charte CREG appliquée par tous les comparateurs de prix, avec la valeur annuelle des paramètres d’indexation disponible au 4ème trimestre 2016 (Belpex = 36,49 €/MWh pour l’électricité,
Zig DAQ = 13,6431 €/MWh pour le gaz naturel). Vos nouveaux prix se basent sur les formules suivantes (hors TVA) : tarif normal (0,2100 + 0,1059 x Belpex), gaz naturel (0,4500 + 0,1000 x Zig DAQ). Pour suivre les évolutions des paramètres d’indexation par trimestre tels qu’ils vous seront facturés, rendez-vous sur www.engie-electrabel.be/parametres

C’est magnifique comme enfumage.

Il est temps de faire marcher la concurrence. Bye bye Electrabel.

 

 

Posted in Informations générales, Uncategorized | Leave a comment

Vous vous rappelez du jeu Snake (sur Nokia) ?

Addictif, et j’ignore si cette partie a été réalisée par un humain ou un ordinateur.

Source: Tumblr

Posted in Fun, Internet niouzes | Leave a comment

Et si demain votre TV se faisait pirater via les ondes ?

Après le gros piratage du vendredi 12 mai 2017, où de grosses sociétés se sont fait rançonner leurs précieux fichiers, ce serait au tour des “Smart TV” de se faire pirater, via un virus injecté par les ondes TV ?

Les Smart TV contiennent un ordinateur embarqué. Ce n’est plus une TV comme celle de papa maman.

Un chercheur équipé d’un émetteur a prouvé pouvoir prendre possession de l’ordinateur se trouvant dans la TV Samsung, et à partir de là, utiliser la TV pour se faufiler plus loin dans le réseau des appareils de la maison. Lisez plutôt (article en anglais)

https://arstechnica.com/security/2017/03/smart-tv-hack-embeds-attack-code-into-broadcast-signal-no-access-required/

… 

The proof-of-concept exploit uses a low-cost transmitter to embed malicious commands into a rogue TV signal. That signal is then broadcast to nearby devices. It worked against two fully updated TV models made by Samsung. By exploiting two known security flaws in the Web browsers running in the background, the attack was able to gain highly privileged root access to the TVs. By revising the attack to target similar browser bugs found in other sets, the technique would likely work on a much wider range of TVs.

“Once a hacker has control over the TV of an end user, he can harm the user in a variety of ways,” Rafael Scheel, the security consultant who publicly demonstrated the attack, told Ars. “Among many others, the TV could be used to attack further devices in the home network or to spy on the user with the TV’s camera and microphone.”

Posted in Informations générales, Internet niouzes, Serveurs | Leave a comment

Piqûre de rappel : alerte aux ransomwares (rançongiciels) ! L’antivirus c’est VOUS !

Ces derniers temps arrivent chaque jour un à plusieurs e-mails, qui ne sont pas détectés par les antispams et antivirus.

Ces messages sont libellés en français et se ressemblent tous. (jusqu’à la prochaine fois)

Ils annoncent pour la plupart une facture non attendue, provenant d’un tiers inconnu.

Ici on a deux variantes: ceux qui contiennent une pièce jointe (par exemple .DOC, .PDF, .JS ou .ZIP) et ceux qui contiennent juste un lien de téléchargement (souvent dropbox)

  1. N’ouvrez pas la pièce jointe.
  2. Ne téléchargez pas la pièce jointe.
  3. Si vous l’ouvrez quand même, et que Windows vous demande d’exécuter quelque chose, refusez.
  4. Enfin faites régulièrement les mises à jour de vos logiciels Windows, Office, Adobe Reader, Flash, Java,  et ceci uniquement depuis les sources autorisées (sites des éditeurs ou mises à jour automatiques).
  5. Ne jamais mettre à jour un lecteur vidéo parce qu’un site vous demande de le faire ! Virus garanti !
  6. Avez-vous une copie de vos fichiers importants en un autre endroit ?

Les rançongiciels ou ransomwares représentent un “marché” juteux. Ne le financez pas !

Voici un exemple d’aujourd’hui:

Réception d’un e-mail que voici:

Faites comme je dis et ne faites pas comme je fais. Ne téléchargez pas le lien.

Celui-ci contient un fichier ZIP. Ce ZIP contient un bout de programme et une image imitant le logo d’authenticité Norton

Le fichier 610625.js contient un logiciel hostile qui n’est pas le virus. Au contraire il va se connecter sur un site internet, télécharger le virus et puis lancer l’exécution.

Ce fichier 610625.js est détecté par un seul antivirus sur 45.

A ce stade donc sachez que l’antivirus c’est vous, et ne prenez pas le risque de voir tous vos documents, photos, et autres dossiers séquestrés contre paiement d’une rançon de 1000€ ou plus, ou même définitivement effacés.

Je répète: avez-vous une copie récente de vos fichiers ? En cas de cambriolage ou d’incendie, cette copie sera-t-elle préservée ?

 

Posted in Informations générales, Internet niouzes | Leave a comment

Belfius: quand une app demande trop de droits

J’ai contacté Belfius par téléphone le 19 avril et par e-mail le 20 avril (directmobile@…)
Apparemment ma question les embête car j’attends toujours une réponse.

Voici la question:

Pourquoi la mise à jour de l’application Belfius Mobile sur Android exige-t-elle le droit d’accéder aux pièces jointes des mails ? en plus de tous les droits qu’elle avait déjà…

Voici la capture d’écran

Update 26 avril: j’ai eu un contact hier soir. Ca va peut-être bouger.

Update: d’après les explications fournies par Belfius: utilisation d’un kit de développement pour envoyer des messages signés par fingerprint ; tests insuffisants n’ayant pas mis en évidence ce problème ; ce kit est probalement la cause de ce message uniquement sous Android 5 ; … Bref je désinstalle l’app. Il n’y aura probablement plus de mise à jour de cet article.

Posted in Informations générales, Internet niouzes | Leave a comment

Les mouchards sont partout autour de nous !

Pas besoin de chercher aussi loin que votre voiture hyper-connectée. Une “simple” machine à café De Longhi Magnifica S ECAM 22.110.B ainsi que toutes les autres de la marque, comptabilisent le nombre de cafés, le nombre de litres de café, le nombre de détartrages effectués.

En cas d’appel au SAV, inutile de faire croire que vous faites un détartrage tous les 50 cafés quand ce n’est pas vrai.

Un jour votre consommation de caféine sera aussi transcrite dans votre dossier médical.

Ces machines coûtent environ 450 euros dans le commerce de détail belge, 278 euros via Amazon (lien) à la date où j’écris cet article.

Pour relever les compteurs il faut être bien informé et avoir les manuels de service ou trouver sur Internet (lien youtube) : allumer la machine en tenant les 2 boutons enfoncés comme indiqué, ensuite les compteurs sortent en comptant d’abord les unités, puis les dizaines, puis les centaines, puis les milliers. Je ne sais pas si la machine explose après 9999 cafés.

 

Posted in Bricolage, Fun, Informations générales | Leave a comment