Tracking, Big Data, on veille sur vous…

Ce matin, un mail de LinkedIn. “Peut-être connaissez-vous cette personne-ci, celle-là, et encore un tel ou une telle.”

Comment LinkedIn a-t-il pu me retracer jusqu’à d’improbables anciennes relations telles que:

  • un directeur de l’Institut Européen d’Innovation et de Technologie (EIT) – ça date de 2009-2010
  • un parent d’élève de la même classe qu’un de mes enfants, il y a aussi environ 5 ans
  • un animateur de comité de quartier (Verregat à Laeken, où j’habitais avant)
  • la fille de la locataire d’un appartement qui a appartenu à ma maman
  • un prof de tennis qui a enseigné à mes enfants, il y a plutôt dix ans que cinq, et devenu entretemps directeur du Primerose
  • un compagnon de plongée sous-marine, qui faisait partie d’un même voyage, et croque-mort de profession

Mes e-mails ne transitent pas par un des grands noms de ce monde. Pas de Yahoo, Hotmail ou Gmail pour moi.  Au moins une de ces personnes ci-dessus possède sa boîte mail ailleurs que chez ceux-là, à savoir chez Scarlet. Les échanges e-mail entre cette personne et moi vont directement de mon serveur à celui de Scarlet, et vice-versa.

La fuite des contacts de mon carnet d’adresses n’est pas envisageable non plus: ces gens ne s’y trouvent pas.

Je n’ai de lien Facebook avec aucune de ces personnes. En fait, je ne trouve aucun fil conducteur commun.

Comment LinkedIn a-t-il fait son data mining ? Je serais bien intéressé de le savoir, mais je risque bien d’être déçu…

This entry was posted in Informations générales, Internet niouzes. Bookmark the permalink.

One Response to Tracking, Big Data, on veille sur vous…

  1. DAN says:

    En fait, quand quelqu’un s’inscrit (ton croque mort, comùpagnon de plongée par ex 😉 sur LinkedIn, il peut autoriser celui-ci à repomper tout son carnet d’adresses (gmail ou autre), avec dans le lot ton précieux mail qui vient alimenter direct la base mail de LinkedIn qui peut recouper les relations mails !

    Idem pour l’appli LinkedIn qui repompe goulûment tous les contacts de ton smartphone pour la filer à Microsoft : il suffit qu’une seule de tes connaissance l’utilise…

    Bref BigBrother a encore de beaux jours devant lui si on le laisse faire !

Comments are closed.