Photo macro: comparaison du Panasonic Lumix TZ10 et de l’Olympus OM-D E-M10 Mark II

Tout d’abord, quelle dénomination barbare chez Olympus ! Ils ne pourraient pas faire plus simple que “OM-D E-M10 Mark II”, non ?

Je vais donc mettre en comparaison deux appareils d’âge et de qualité différents.

Il y a 5 ans j’achetais un compact “superzoom” Panasonic Lumix TZ10 et son caisson étanche jusqu’à 40 mètres pour la plongée (MCTZ10).  Il fonctionne toujours parfaitement bien. Cependant je reste un peu déçu par la qualité globale des photos.

La balance des blancs automatique du Lumix est assez mal gérée. J’ai fait un article à ce sujet. Mais surtout, il s’agit d’un appareil avec un capteur d’assez petites dimensions, et ça laisse assez peu de place à la création de flou. A ouverture égale un bon appareil reflex offrira un flou beaucoup plus artistique pour les avants-plans et les arrière-plans.

Cette année j’ai fait l’acquisition de l’appareil Olympus E-10 Mark II avec un petit zoom et un grand zoom. Cet appareil de la gamme des hybrides a presque toutes les propriétés d’un appareil reflex 24×36. Tout est réduit de moitié, la taille du capteur, la distance focale, mais aussi le poids et la dimension de l’appareil. Il est doté d’une panoplie de réglages et modes de fonctionnement qui pourraient dérouter les néophytes. Le manuel fait 170 pages et les instructions sont denses. Impossible de résumer toutes les possibilités dans cet article.

Avec les deux appareils, j’ai calé l’ouverture au maximum f4.0 ou f4.5 pour la suite des photos. J’ai ciblé ce reportage sur un scénario de macro photo, d’abord shooté de très près, et ensuite à environ un mètre, en utilisant les zooms à leur pleine puissance.

Suivent les photos. Lorsque vous cliquez dessus celles-ci s’ouvrent dans un nouvel onglet. Elles sont en pleine résolution 12 ou 16 MPix, cliquez sur le détail que vous voulez voir. La séquence control-W ferme toujours l’onglet courant.


Le Lumix TZ10 est annoncé avec un zoom optique 12x. Le voici avec son caisson étanche.

p1060337_edp1060344

 

L’Olympus E-10 Mark-II et ses deux zooms 14-42 mm et 40-150 mm

p1080145


La mise en scène pour la macrophotographie a consisté à disposer quelques objets glanés ça et là et faire un éclairage avec une lampe de poche à LED blanches. Un premier shooting de très près: le Lumix permet de se rapprocher très près:

19-211824_lumix_tz10_p1080570

encore plus près: 3 centimètres environ

o19-211907_lumix_tz10_p1080572


La même scène avec l’Olympus:

19-211707_lumix_tz10_p1080567

La mise au point sur l’objet est très importante. Comparez bien les trois photos qui sont très semblables.

On voit la supériorité de la qualité de l’image par rapport au Lumix, mais on ne peut pas se rapprocher autant.


Pour le shooting suivant je me suis placé à environ un mètre de la scène, ce qui est la distance minimum pour pouvoir utiliser les zooms au grossissement maximum de la fonction téléobjectif.

D’abord avec le Lumix en grand angle et ensuite en télé

19-212053_lumix_tz10_p108057519-212112_lumix_tz10_p1080576

Ensuite avec l’Olympus. Il n’est pas possible de couvrir la gamme de focales avec un seul objectif. D’abord avec le petit zoom:

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis on change d’optique et on va de la focale la plus courte à la plus longue:

OLYMPUS DIGITAL CAMERA19-212425_lumix_tz10_p1080583

Avec ce téléobjectif, bien cibler le spot de mise au point !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA


Enfin pour la synchro des appareils qui n’étaient évidemment pas la même heure, je vous renvoie à mon article dédié à cette question

clipboard-1-lumixl

19-212519_lumix_tz10_p1080584

This entry was posted in Informations générales, Photo. Bookmark the permalink.

One Response to Photo macro: comparaison du Panasonic Lumix TZ10 et de l’Olympus OM-D E-M10 Mark II

  1. Bonjour,
    Tout d’abord bravo pour ton blog qui est très intéressant !
    J’aimerais toutefois apporter une petite correction terminologique. Tu parles ici de proxi-photographie et non pas de macro-photographie. La définition de la macro, c’est quand la taille réelle du sujet se retrouve idéalement à 100% (ou même plus) sur la taille de ton capteur.
    Ton capteur Olympus mesurant 17,3 mm * 13 mm, si ton sujet fait, disons, 16 mm de long, il devrait quasiment s’étendre d’un bout à l’autre de la largeur de ton image résultante.
    On accepte de parler de macro à partir d’un ratio de reproduction de 70% environ. En dessous, c’est de la proxi-photographie.
    Pour faire de la “vraie” macro, il y a trois solutions:
    1/ utiliser un objectif macro, Comme l’Olympus 60 mm f/2.8 macro
    2/ utiliser une bonnette qui est une sorte de loupe à adapter sur un objectif “normal”
    3/ utiliser des bagues allonges à monter entre le boitier et l’objectif pour augmenter le tirage optique.
    Bonne continuation à toi et longue vie à ton blog !

Comments are closed.