Sonoff – programmation du bouton et de la LED

Cet article fait suite à un article précédent.

J’ai acheté plusieurs relais Sonoff et je les ai flashés (reprogrammés) avec l’excellent logiciel ESP Easy de Lets Control It.

Pour flasher l’appareil il y a de multiples articles et videos Youtube qui expliquent comment faire. Il faut avoit un UART USB (interface USB vers port série à 3,3 volts) et savoir manipuler un fer pour souder une barrette de 4 jumpers sur la carte mère du Sonoff.

J’ai utilisé la version 2.0.0.-dev12 du logiciel ESP Easy.

Je considère que vous êtes arrivé à enregistrer le mot de passe de votre réseau WiFi dans le Sonoff à ce stade.

Dans cet article, je vais indiquer comment j’ai activé les fonctions basiques du bouton poussoir et de la LED d’état.

Je vais passer en revue les différents écrans de configuration.


Ecran principal


Ecran de configuration de base: donnez un nom unique à votre Sonoff, ainsi qu’une adresse IP fixe. En ce qui me concerne j’ai opté pour une réservation fixe DHCP: le serveur DHCP attribue toujours la même adresse IP sur base de l’adresse MAC.


Dans l’onglet Controllers il y aura lieu d’indiquer les coordonnées de votre serveur domotique si vous en avez un (par exemple Domoticz, ce sera peut-être l’objet d’un article suivant)


Dans l’onglet Hardware, il n’y a rien à modifier (pour le moment).


Voici l’écran Devices. On va éditer la ligne 1 et ensuite la ligne 2, comme décrit ci-dessous.


Détail de l’édition de la ligne 1 de Devices, déclaration du bouton poussoir.


Détail de la ligne 2, déclaration du relais.


Cette phase est importante. Il s’agit des actions que le Sonoff prendra lors d’événements.
– A chaque reboot, envoi d’un mail et positionnement de la sortie (GPIO12) à l’état allumé.
– A chaque pression du bouton, changement de l’état de la sortie GPIO12 ON ou OFF.
– A chaque changement d’état de la sortie GPIO12, changer l’état de la LED (GPIO13, 0=allumée, 1=éteinte)
Notez que pour faire apparaître le menu “Rules” il faudra d’abord lire la suite de l’article. Le script se trouve plus bas pour vous permettre un copier/coller.


Configuration de la notification n° 1.


Configuration du serveur e-mail pour les notifications. Vous pouvez opter pour le serveur mail de votre fournisseur internet, si celui-ci ne vous oblige pas d’authentification ni d’encryptage SSL ou TLS.


Pour finir, une page importante, dans Tools, choisir Advanced.
Cocher “Rules” pour pouvoir accéder à ce menu.
Vous pouvez aussi cocher NTP et le configurer, afin que votre SONOFF connaisse la date et l’heure.


Comme promis voici le script de l’étape ci-dessus “Rules”:

on System#Boot do 
 notify 1,Rebooted
 gpio,12,1
endon

on bouton#Switch do
 if [relais#Switch]=1
 gpio,12,0
 else
 gpio,12,1
 endif
endon

on relais#Switch do
 if [relais#Switch]=1
 gpio,13,0
 else
 gpio,13,1
 endif
endon

Comment trouver les doublons dans un gros répertoire ?

Que ce soit de la musique, des dossiers, des images, il est parfois utile de partir à la recherche des doublons sur vos gros disques de stockage, afin de les trier et les éliminer.

Pour cela, on va utiliser un algorithme d’empreinte digitale sur chaque fichier et chercher les empreintes qui apparaissent de multiples fois.

Avec l’algorithme MD5 l’empreinte de n’importe quel fichier a toujours la même longueur de 32 caractères hexadécimaux ce qui nous suffit amplement pour cette application : 3 x 1038 combinaisons possibles (à comparer au Lotto 3 x 109 combinaisons).

Le nom des fichiers et leur date ne sont pas pris en compte pour la comparaison.

Mise en oeuvre, en utilisant Cygwin sous Windows.

1) Générer un fichier texte contenant toutes les empreintes MD5

cd /cygdrive/d/photos
find . -type f -iname "*.jpg" -exec md5sum {} \; >> ../photos.md5.txt

Le fichier va contenir des milliers de lignes semblables à celles-ci:

ffec08582acee50e888c0eb8ef0f66c2 *./g/piscine 16-02/111_1107.JPG
058985e2dcedb7a6692f3fbbecf86a91 *./g/piscine 16-02/111_1108.JPG
ed166e0b101812f8902086f4a3d1d354 *./g/piscine 16-02/111_1109.JPG
87ea7756e7dd8dbd2bd443cf179943f7 *./g/piscine 16-02/111_1110.JPG
3e2ed3ec9267119cfd234d907faff1f4 *./g/piscine 16-02/111_1111.JPG
b092ccabea875fb24725b25addb9eb5f *./g/piscine 16-02/111_1114.JPG
cb21d2e1daa65b7bb7b96d35741edb2c *./g/piscine 16-02/111_1116.JPG
41cedebb2579eb820f4545cd864c23be *./g/piscine 16-02/111_1119.JPG
3e2ed3ec9267119cfd234d907faff1f4 *./g/piscine 16-02/double_111_1111.JPG

2) La commande suivante va révéler tous les fichiers qui sont en double ou en multiples copies.

sort ../photos.md5.txt|uniq -w 32 -D|sort -k1.33|less

résultat:

3e2ed3ec9267119cfd234d907faff1f4 *./g/piscine 16-02/111_1111.JPG
3e2ed3ec9267119cfd234d907faff1f4 *./g/piscine 16-02/double_111_1111.JPG

Vous pouvez effacer toutes les copies sauf une, et ça c’est votre travail.

Explication sur les commandes utilisées:

find : trouve les fichiers correspondant au critère demandé ; le paramètre -exec ordonne d’exécuter la commande md5sum sur la liste de fichiers retournés par find.

md5sum : calcule l’empreinte md5 sur chacun des fichiers dont les noms sont passés en paramètre et l’affiche sur stdout.

sort : trie un fichier vers stdout. Aucun paramètre n’est passé donc le tri commence sur la 1è position de chaque ligne. Le fichier sera donc trié par empreinte md5.

uniq : identifie les lignes qui sont uniques ou celles qui ne le sont pas ; le paramètre -w 32 ordonne de ne prendre en compte que les 32 premières positions, c’est-à-dire l’empreinte md5. Le paramètre -D ordonne d’afficher toutes les lignes pour lesquelles le critère n’est pas unique.

sort : avec le paramètre -k1.33 ordre de trier à partir de la 33è position, donc par nom de fichier.

less : permet de naviguer dans les résultats. On pourrait aussi l’orienter vers un fichier avec > fichier.txt

Si on doit lire ce fichier sous Windows, il convient d’utiliser un autre programme que Notepad.exe (bloc-notes), par exemple Wordpad. Sinon les fins de lignes ne sont pas respectées et c’est illisible.

Dépoussiérage d’un laptop (archives août 2015)

Quand votre laptop commence à mouliner comme un fou même en l’absence de calcul intensif, il y a de fortes chances qu’il soit encrassé avec de la poussière. Surtout lorsque vous l’utilisez au lit ou dans le canapé en tissu.

Je vous suggère de faire un premier diagnostic au moyen de CPU-Z (CPUID) qui vous permet de relever les températures. Si vous avez des composants au-dessus de 80 °C ça commence à devenir chaud…

Ouverture

Rangement des vis en répérant leur position d’origine

Carte-mère et clavier

Chassis

Refroidisseur, avec le ventilateur démonté

Gros plan sur l’obstruction

Un petit coup d’aspi…

… et c’est reparti… “yapluka” tout remonter.

Bad Behavior has blocked 1165 access attempts in the last 7 days.